Tiers-lieu, un espace de travail ou lieu de vie à part entière ?

Qu’est qu’un Tiers-lieu 🤔 et pourquoi j’ai tout intérêt à m’y intéresser ? 🧐

Carole Lavocat

Cheffe de projet web | Co-fondatrice de Wexample Labs

Bien des gens sont agacés par ce monde « en transition » qui affiche perpétuellement des « innovations » remplies d’anglicismes et d’acronymes en tout genre. Une fois n’est pas coutume, le sujet que je vais évoquer avec vous, porte bel et bien un nom compréhensible pour le commun des mortels, sans pour autant dévoiler du premier coup d’œil son utilité : je parlais ici des tiers-lieux.

Les tiers-lieux, késako ?

Comme d’habitude j’ai glané le net pour vous trouver les meilleures ressources et tenter de vous expliquer aussi simplement que possible ce qu’est un tiers-lieu. Et voici la vidéo Youtube la mieux réalisée, proposée par la chaîne Quartier Génial, la web-série pour faire ses premiers pas dans le numérique.

Des espaces qui se situent entre le travail et les lieux de vie

Les tiers-lieux sont des espaces hybrides ou se chevauchent différents instants :

👉 les moments de vie = LE TIERS,
👉 le travail,
👉 les temps de coconstruction ou de réflexion.


Le tiers.

Ou le vivre ensemble.

👉 Se divertir : concert, cinéma, atelier de lecture, soirées thématiques…

👉 Se nourrir : café – restaurant, food truck, cantine partagée…

👉 Parfois se loger (cf, le camping et logement d’urgence des Grands Voisins).

👉 Apprendre : éducation populaire, bar à broderie, ateliers partagés…

👉 Faire du sport : yoga

👉 Inventer : ateliers partagés, mise en commun d’outils et de la documentation.

👉 Cultiver : agriculture urbaine et rurale.

👉 Partager des espaces communs : garage ou atelier partagé, makerplace, espace d’exposition et de spectacle + espaces hybides…


Le travail.

👍 Créer son entreprise, sa microentreprise, son association ou sa startup !

👍 Développer son projet.

👍 Télétravailler.

👍 Dans un bureau ou dans un coworking pour les nomades.

👍 Dans un atelier, une salle de réunion, un open space ou un bureau

👍 En groupe ou en solitaire.

👍 Être au contact de multiples talents.

👍 Diffuser plus largement son activité.

👍 Créer des interactions incroyables et très constructives.

👍 Aller plus vite.

👍 Lutter contre l’isolement.


Le commun.

Pour favoriser la dynamique collective.

👉 Des actions participatives : agora (rassemblement collectif de prise de decision).

👉 Des espaces favorisant les rencontres informelles : terrasse, café, restaurant, salle d’exposition, salle de multi-usages…

👉 Des actions favorisant la transparence : site web, chat, programme papier…

2. Un lieu adapté à tout type de structure

Les tiers-lieux sont des espaces inclusifs qui permettent l’intégration de tout type de structure. L’idée est simple, c’est la mixité des projets qui va créer une dynamique favorable à l’émergence d’une économie locale.

Ainsi, les personnes qui débutent une activité vont pouvoir bénéficier de celles qui ont déjà une expérience. Les personnes qui ont un pouvoir d’achat vont favoriser les activités et les services déjà en place… Et la magie opère lorsque cette dynamique donne lieu à de nouveaux métiers, ou de nouvelles pratiques et autres usages.

3. Des tiers-lieux thématiques

Les tiers-lieux ont le vent en poupe. Le modèle a su convaincre les plus grandes métropoles de France d’investir et de favoriser leur émergence. Cette dynamique a permis l’apparition de toute une variété de tiers-lieux. Qu’elle soit d’initiative privée ou publique, les tiers-lieux répondent à un besoin précis de leur territoire.

Voici une typologie succincte des tiers-lieux.

👉 Le coworking :

Est un espace dédié au travail équipé de bureaux, d’open spaces, de salle de réunion…
🔗 COWORKING-FRANCE.COM : l’annuaire des coworking.
🔗 Le coworking du Valois (Crépy-en-Valois).
🔗 Le kanap‘ (Soissons).

👉 Le tiers-lieu numérique :

Est un espace qui va lutter contre la fracture numérique, grâce à des formations et à la mise à disposition d’ordinateurs.
🔗 PIXL (Soissons).

👉 Le fab lab, le hackerspace ou makerspace :

Sont des ateliers de fabrication du numérique qui mettent en commun des machines outils et parfois des serveurs web.

Les différences entre ces tiers-lieux sont minces :

🔎 Le hackerspace est un espace fréquenté par une communauté de hackers (informaticien sachant améliorer un programme) et d’ingénieurs capables de réaliser des projets de haut niveau et d’ampleur internationale.
🔗 Electrolab (Nanterre).
🔗 Le Bip (Montpellier).

🔎 Le makerspace, ouvert à tous, il permet notamment la réalisation de prototypes.
🔗 Les ingéniaux (Paris).
🔗 Volume (Paris).

🔎 Le fab lab est aussi ouvert à tous les publics. Ce tiers-lieu respecte une charte cadrée par le MIT.
🔗 Réseau des fab labs français.
🔗 Le FABLAB de Château-Thierry.

👉 Les ateliers partagés :

Sont des espace permettant :
🛠 La mise en commun d’outil pour des acteurs d’une même profession  ;
🛠 La réalisation d’un projet commun  ;
🛠 L’ouverture des ateliers des professionnels pour des stages de découverte ou de perfectionnement.

🔗 Souvenir des ateliers partagés des Grands Voisins.

👉 La ressourcerie ou recyclerie :

Est un espace favorisant la revalorisation de biens.
🔗 Réseau National des Ressourcerie.
🔗 Au bas de l’Aisne.

👉 Le reparcafé :

Est un espace convivial où je peux apprendre à réparer.
🔗 L’atelier de REné de la REcyclerie.

👉 La ferme urbaine :

Est un espace très ingénieux de micro-culture.
🔗 La ferme urbaine de la REcyclerie.
🔗 Jardin 21 (Paris 19ème).

👉 Les occupations temporaires :

De friches industrielles : espace de partage d’activités.
🔗 Plateau Urbain, avec les dernières occupations de Wexample : Les Grands Voisins, L’Éclaircie et Igor.
🔗 La cité fertile (Pantin).

👉 L’espace multi-culturel :

Espace dédié très largement aux loisirs et aux spectacles.
🔗 Le Hasard Ludique (Paris 18ème).
🔗 Ground Control (Paris 12ème).
🔗 La REcyclerie (Paris 18ème, célèbre pour son brunch du dimanche matin).

👉 L’espace multifonction :

Est pensé pour répondre aux besoins les plus larges.
🔗 Le Relais du Possible (Doue, 77510).

La particularité des tiers-lieux est qu’il n’y en a pas deux pareils ! Ainsi certains vont prendre un peu de ci et de ça. Ce qui compte surtout, c’est de trouver un tiers-lieu qui correspond le plus à vos attentes.

🔗 Place des tiers-lieux : trouver un tiers-lieu.

4. Une tendance durable et soutenue par l’État

130 millions d’euros vont être alloués à la création de tiers-lieux en France !

J’espère que cet article vous a été utile dans vos recherches. Si vous avez des questions ou des remarques à me faire, n’hésitez pas à me laisser un petit commentaire. Je vous répondrai avec plaisir.

Carole Lavocat

2 commentaires sur “Tiers-lieu, un espace de travail ou lieu de vie à part entière ?”

  1. Hello,
    Super ce travail qui résume et vulgarise à la fois, avec de l’humour en plus!
    On sent bien qu’il est animé de vécu, et en bien positif.
    Pour ce qui est de la vidéo, j’ai l’impression que ça commence à dater un peu, et elle est un peu trop centrée sur le coworking. On fera la nôtre, à terme!!!
    Pourrait-on utiliser ton contenu en « matériel pédagogique » dans notre travail local? Comme tu as bien vu, il y a du boulot ici. Et ce n’est pas plus mal, d’ailleurs.
    Aussi, je pense qu’il serait également utile de le compléter au fur et à mesure, sans en faire une mastodonte pour autant. Notamment sur la partie consacrée à la politique de l’Etat, on a (j’ai) tout un travail de décryptage, collecte d’infos, de contacts, de réseautage, etc.
    Bref, une superbe base à la fois pédagogique (vulgarisation) et de communication (type intro newsletter).
    Côté pédagogie, autant on a le rôle et aussi intérêt à être clair et lisible, autant il ne faut pas baisser le niveau pour autant. Autrement dit, je ne pense vraiment pas qu’il faille pour autant vider le truc de son essence par souci d’être compréhensible par tous. L’enjeu clé sera donc de garder ce côté et cette approche qui relève de l’éducation populaire, tout en continuant à « tirer vers le haut » et de garder le niveau.
    A très très très vite!

    1. Bonjour Réka et merci beaucoup pour ces beaux encouragements. Je serais ravie et fière que tu utilises ce travail comme base pédagogique. Je suis à ta disposition pour le mettre à jour régulièrement. Nous pouvons aussi envisager d’en rédiger d’autres lorsque le besoin s’en fait ressentir. À très bientôt !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

J’accepte les conditions et la politique de confidentialité